Ukraine / Israël = Khazarie... what else ?? Suite

2.05.2022

Dans la foulée de mon 1er article sur le sujet épineux de la Khazarie https://www.jeanef.fr/452326669 je vous retrouve pour ce 3ème article également publié par Guy Boulianne mais rédigé par Jonathan Cook, journaliste au Middle East Eye. Le titre : Pourquoi le rêve du Président Volodymyr Zelinsky de voir son pays, l’Ukraine, devenir le grand Israël rend Moscou nerveux.
https://guyboulianne.com/2022/04/30/jonathan-cook-pourquoi-le-reve-du-president-volodymyr-zelensky-de-voir-lukraine-devenir-le-grand-israel-rend-moscou-nerveux/

A cette question complexe et aux éléments de réponse figurant dans l’article, ma réponse spontanée serait la suivante : quand on constate le bordel qu’a mis Israël au Moyen Orient en général et dans la région du Levant en particulier, même si on n'apprécie pas Poutine (à qui il n’est pas politiquement correct de trouver des qualités quelles qu’elles puissent être), force est de constater que les projets de renaissance de la Khazarie sur le sol ukrainien pour en faire une « nouvelle Israël » calquant sur l’Ukraine les « spécificités » israéliennes n’a franchement pas de quoi réjouir Poutine ni même aucun responsable d’aucun pays de la zone concernée !!
Autre que ça, je vous suggère vivement de lire l’article pour vous faire votre propre opinion, ainsi d’ailleurs que le recommande Guy Boulianne : faites-vous votre opinion. Pendant que je vous fais part sinon de mon opinion plutôt du cours de mes réflexions que voici :

Cet article en dit long sur les enjeux potentiellement dissimulés de ce qui se joue en Ukraine et permet sûrement de mieux apprécier pourquoi tout le monde est si nerveux dans la sphère politique (inter)nationale et prêt à en découdre en mode quoi qu’il en coûte si on considère le parti pris de notre élite française sur le sujet.

Et alors que dire de l’acteur (sens propre et figuré) principal de cette comédie qui risque de devenir tragique si ça continue. Ainsi parlant d’acteur, je nomine le président ukrainien Volodymyr Zelinsky pour le César de la "meilleure" tragico-comédie de ce début de 21è siècle. Mais avec COVID, ne doutons pas qu’il va y avoir concurrence pour décrocher le César du meilleur acteur, on me dit d’ailleurs dans l’oreillette qu’il y a déjà du monde au balcon, je veux dire sur la liste des nominés : Bill Gates, Elon Musk qui nous rachète notre twitter bien-aimé l’air de rien, Joe Robinette Biden (une farce à lui tout seul décidément avec Zelinsky ils font la paire ces deux-là, chacun dans son genre) ; remarquez que nous on a un Pinocchio qui les vaut bien aussi dans son genre avec sa bien aimée dont on ne sait plus si on doit l’appelle Brizitte ou Jean-mimi….
Quand je vous parle de tragico-comédie ! mais bordel ! on parle de l’avenir de l’humanité là ! et on le met entre les mains de clowns même pas dignes de recevoir le César de la Clownerie ! bref, je me défoule un peu, j’en ai besoin !!

Revenons plus sérieusement à notre mouton ukrainien Zelinsky : Ce gars-là est soit un personnage manipulé, soit une "tête" qui nous l'a jouée un temps inoffensif lorsqu’il était acteur devenu président « par hasard », bourré aux as d’un argent de poche dont on peut décemment se dire que ça vient pas de ces cachets d’acteur clownesque.

Ainsi ce personnage en un sens « hors du commun » est passé en un (presque) clin d’œil du burlesque à la politique internationale complexe en visio-conférence (sécurité personnelle et covid obligent) dans tous les lieux qui comptent à l’échelle géo-politico-stratégique de la planète, écouté (quasi-religieusement) et se faisant applaudir à grand bruit ! d’ici qu’on en vienne à lui baiser les pieds, je ne franchis pas le pas… quoi que… c’est tentant.

Du coup, notre Pinocchio national dont on ne finit pourtant pas de découvrir la palette étendue du jeu de la tromperie sous la gouverne de Gepetto, ferait figure de "petit joueur".

Question : qui est le Gepetto de Zelinsky sauf si c une tête pensante à lui tout seul et je demande à voir. Pensée opportune : un Soros se cacherait il derrière le Pinocchio ukrainien ?
Cf fiche wikipédia de Soros et ce détail intéressant, étant précisé que ce personnage est juif. Je cite : Il naît en Hongrie. Il a 13 ans quand l'Allemagne nazie envahit la Hongrie, en mars 1944. Bien que sa famille soit juive, il échappe à la déportation grâce à la =protection= d'un employé de ministère qui le fait passer pour son filleul. Ce représentant du ministère de l'Agriculture, appelé Baumbach, était chargé de dresser l'inventaire des biens confisqués aux juifs, ce qui valut à Soros par la suite des accusations infondées d'avoir pris part, adolescent, à la spoliation des biens juifs sous l’occupation nazie.
ndrl : on peut en effet envisager qu’adolescent alors il n’ait pas pris part sciemment à la spoliation mais qu’il ait pu subir des influences durables… peut on l’exclure ?? https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros#Jeunesse 
Point commun qui n'est peut être pas anodin entre l'Ukraine et M. Soros : celui-ci, citoyen US est originaire de Hongrie or ce pays est frontalier avec l'Ukraine : de quoi créer des liens non ? De là, à penser que notre Soros, personnage qui traîne avec lui un parfum entretenu de mystère et de soufre, ne puisse être complètement détaché des événements ukrainiens en cours, je franchis le pas... sous ma seule responsabilité c'est évident ! 

Pour qui l’aurait oublié ou ne le saurait pas, Zelinsky est juif lui aussi. Tout cet environnement juif sur des sujets aussi sensibles, ça commence à peser un peu vous trouvez pas ?
A ce stade, pour avoir une vision globale de ce qui se déroule sous nos yeux effarés, je ne peux que vous suggérer de lire Youssef Hindi, historien. Je vous propose la lecture de cet article https://www.jeanef.fr/451489892 et vous encourage à découvrir au moins l’un de ses livres intitulé : covidisme et messianisme : tyrannie sanitaire, crise religieuse et sacrifice
https://www.amazon.fr/s?k=covidisme+et+messianisme+youssef+hindi&crid=2HEB9T0KFCPSC&sprefix=covidis%2Caps%2C111&ref=nb_sb_ss_ts-doa-p_3_7 

Enfin, permettez moi un coup de griffe à l’adresse de notre représentation nationale : ont ils le début du quart d'une petite idée de la situation dans laquelle Pinocchio nous entraîne...? ou sont ils comme pour la gestion de la crise sanitaire à ce point dépourvus de tout neurone les empêchant de formuler la moindre pensée ?
Bah, ce qu'on peut remarquer en tout cas, législatives obligent, c'est qu'ils sont bien plus préoccupés à s’étriper à qui mieux mieux, tout en se faisant des bisous politico-merdiatiques obligés, s'en pouvoir s'empêcher d'avoir la mine un tantinet écoeurée mais on ne fait pas d'omelette politique en mode : union de la gauche ou des droites sans casser des oeufs et donc  sans (se) donner a minima l’air de s’apprécier alors qu’ils se détestent mais voilà ils ont besoin de nos votes pour courir après leur carrière et aller ronfler sur les bancs de l'hémicycle et appuyer sur le petit bouton qui va bien pour obéir aux ordres de Manu-Pinocchio 1er !! 

Voilà, j'espère que vous me pardonnerez de m'être défoulée plutôt que de vous exposer des réflexions "profondes" mais la lecture de l'article de Johnathan Cook publié par Guy Boulianne doit suffire largement pour combler mes lacunes et vous faire percevoir la complexité et gravité du sujet, du moins je l'espère !