Pass vaccinal ou Liberté ? suite

29.12.2021 - actualisation voir page de page avec pétition à signer concernant le Conseil Constitutionnel : surprise ! 😉

Hier 28 décembre, encouragée et même portée par le projet de lettre proposé par Rodolphe Bacquet de Alternatif Bien être, voir https://www.jeanef.fr/451391854  je l'ai transmis, par courrier électronique, à l'Assemblée nationale et au Sénat.

Et ce jour, je n'ai pas voulu en rester là car, malheureusement, je n'ai (plus) guère confiance dans ce qu'on appelle la représentation nationale. Aussi, je me suis fendue d'un autre courriel à l'adresse, excusez du peu, de M. Laurent Fabius, Président du Conseil Constitutionnel, et de M. Bruno Lasserre, Vice-Président du Conseil d'Etat. Deux institutions dont on attend d'elles qu'elles disent le droit, constitutionnel pour l'une, administratif pour l'autre et on sait que le Conseil d'Etat a bien été sollicité en recours contre des décisions prises dans le cadre de la crise covidesque.

Pourquoi je les ai saisis ?
Sans doute, en raison d'une sensation d'impuissance et une forme de pessimisme quant au résultat à venir des votes sur le désormais fameux et inqualifiable (pour rester polie) projet de loi dit Castex portant sur le pass vaccinal.

En m'adressant au Conseil Constitutionnel d'abord, j'ai voulu lui signifier que je suis témoin de ce qui est en jeu et donc que : JE LE REGARDE faire.... ou s'abstenir de faire.. et s'il ne nous est d'aucun secours dans la façon dont cette crise politico-sanitaire est gérée, de fait il est parfaitement inutile et notre Vè République est morte.

S'agissant du Conseil d'Etat, c'est davantage en guise d'information. En effet, en toute bonne foi, il ne peut se désintéresser d'un tel projeeeet.

Voici donc mon message intégral transmis à leur intention :

Je vous prie de bien vouloir trouver le texte de la lettre que j'ai transmise, ce 28 décembre 2021, par courrier électronique à l'attention des membres de l'Assemblée nationale via la messagerie du secrétariat des différents partis politiques qui y sont représentés.
[ndrl : voir lien ci-dessus]

Ce courriel a également été adressé, le 28 décembre 2021 à l'attention de la Présidence de chaque parti politique représenté au Sénat, ainsi qu'au Président de chacune de ces deux chambres parlementaires.
 
Il me semble que le contenu de la lettre se suffit à lui-même, je souhaite toutefois ajouter que si j'en suis venue à interpeller la représentation nationale tout en la relayant auprès de vos deux institutions : Conseil Constitutionnel et Conseil d'Etat, chacun garant selon les compétences qui le concerne, du bon fonctionnement des institutions de ce pays, c'est pour exprimer ma très vive inquiétude quant au projet de loi appelé à être examiné dans les premiers jours de janvier en lien avec la mise en place du pass vaccinal.
 
Tout cela prend des proportions "inqualifiables"  tant ce projet de loi, s'il était adopté, va défigurer notre pays autant dans l'image que l'idéal qu'il a véhiculés, jusqu'à présent, auprès des Français et si ce n'est plus encore, auprès de nombreux pays à travers le monde.
 
Un tel projet, s'il est mis à exécution, ne pourra que faire le tour du monde et ce, de façon très négative, au regard de ce que représente la France étiquetée : pays des Droits de l'Homme et du Citoyen, ayant pour devise : Liberté, Egalité, Fraternité. 
 
Je ne peux pas croire que la Vè République, régie par la Constitution de 1958, survive à l'adoption d'un tel texte.
 
J'ose croire qu'en dernier recours vos institutions sauront empêcher, quoi qu'il en coûte, que ce pays tombe sous le coup d'un régime dont le mot démocratie sera définitivement banni.
 
Et je veux encore croire que le Conseil Constitutionnel et le Conseil d'Etat sauront trouver les moyens et arguments, dont je suis sûre qu'ils existent, pour repousser ce projet =inqualifiable=.
 
Vous remerciant de votre attention et surtout de celle très vigilante et sourcilleuse que vous porterez à l'examen de ce projet de loi qui ne peut être que porté à la connaissance et l'examen du Conseil Constitutionnel et dont je doute fort que le Conseil d'Etat se désintéresse.
 
Avec l'expression de mes salutations distinguées et respectueuses
 
signature : une simple citoyenne très inquiète du devenir de son pays.
 
Voilà : la rédaction est peut être maladroite mais du moins elle exprime ouvertement mon inquiétude tout autant que j'ai voulu leur signaler implicitement que, au moins, pour le conseil constitutionnel, sa responsabilité ne peut qu'être engagée si ce projet aboutit à la mise en place du pass vaccinal
 
alerte 18h00 !  alors que je mettais mon article sous presse, pardon, je veux dire en ligne sur ma plateforme  twittosphérique, j'ai fait la curieuse sur le site Le Courrier des Stratèges et... comment appelle-t-on cela : hasard ? coïncidence ? synchronicité ou encore : les grands esprits se rencontrent ? toujours est il que j'y trouve un article intitulé
"signez la pétition pour la démission des membres du conseil constitutionne!"...😮 autant vous dire que dans mon courrier supra et malgré mes doutes exprimés, je suis restée autrement plus..."politiquement correcte" 😎Cette pétition est lancée par l'association Bon Sens que certains (beaucoup ?) d'entre vous connaissent sûrement.
Je vous laisse le lien vers l'article expliquant le contexte de la pétition et vous y trouverez celui menant à la pétition.
Et que croyez vous que j'ai fait :
j'ai signé, relayé et soutenu la pétition par un modeste don de 10€. Ne vous privez surtout pas d'en faire autant (a minima la signature et le RT svp, merci !)
https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/29/signez-la-petition-pour-la-demission-des-membres-du-conseil-constitutionnel/