non vaxx : tests et pass sanitaire.

7.11.2021 -- màj bas de page 8.11.2021 màj puis 12.11.2021 

Imperturbablement, nous glissons vers la dictature sous couvert de prétexte sanitaire.

Je vous renvoie au lien suivant https://www.jeanef.fr/449749742 intitulé le Sénat se lance dans la prospective covidesque. Si cela peut vous "mettre dans l'ambiance" du sujet vaccinal qui met les non vaccinés sous le feu roulant des pressions gouvernementales dont la dernière concerne le déremboursement des tests aux non vaccinés justement et que le Conseil d'Etat s'est timidement permis de modifier à la marge et même si ça n'a pas eu l'heur de plair à.... la CPAM !! le cadre étant posé, voici mon texte :

Je mets en vis-à-vis deux décisions du Conseil d’Etat :

- La première du 2 avril 2021 : il statue sur le maintien des restrictions de déplacements des personnes vaccinées au motif que les vaccinés sont =contaminants= ce qui s’avère vrai de jour en jour.
https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/les-restrictions-de-deplacement-des-personnes-vaccinees-sont-justifiees

- La deuxième sur la base d’un article du 5 novembre 2021 de Courrier des Stratèges
Quand l’assurance maladie refuse l’autorité du conseil d’Etat
https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/05/autotests-covid-quand-lassurance-maladie-refuse-lautorite-du-conseil-detat/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164 

Ainsi, la CPAM refuse de prendre en compte la décision du Conseil d’Etat par laquelle il ouvre droit (voir détail dans l’article) aux personnes non vaccinées au remboursement d’autotests et précisément ceux qui sont au coût le moins élevé, ce qui à mon sens exprime aussi le souci de grever le moins possible le budget de la CPAM tout en préservant aux non vaccinés le droit à recourir sans charge financière lourde à des tests pour obtenir un pass sanitaire d’une validité limitée dans le temps.

Rappelons que, de leur côté, les vaccinés pourtant contaminants, ont aussi accès à ces tests, mais remboursés car vaccinés. Test dont on imagine qu'ils font un usage minimaliste puisque … vaccinés et rassurés de l'être, même si tout bien considéré le bénéfice du vaccin se limite à la préservation... d'une forme grave : on en rirait si ce n'était si grave !!

Ne faudrait il pas voir, néanmoins, dans cette situation qui tourne au burlesque et de la part du Conseil d’Etat une forme d’aveu tacite et implicite au =droit= des Français à NE PAS se faire vacciner, ni plus ni moins !

Rappelons avec quelle « générosité » les test PCR ont été proposés pendant des mois pour inciter la population à se tester, sans frais puisque remboursés, afin de les trouver positifs puis de les compter comme des « cas » - et tant pis pour le peu de fiabilité des tests - il fallait faire du chiffre, celui des « cas » pour non seulement encourager mais inciter à la vaccination sous couvert de maîtriser la courbe de la ... contagion virale ! 🤨

Maintenant que la vaccination marche mais qu’il se trouve encore des récalcitrants, le Gouvernement reprend ses billes financières et utilise une méthode inverse pour inciter toujours à la vaccination, cette fois en laissant les non vaccinés… « résiduels » régler le coût des tests pour que lassés d’être privés de tout, ils se fassent vacciner ou paient de leur poche les tests et bien sûr le plus cher possible. D’où aussi le refus de la CPAM de se plier à la décision du Conseil d’Etat de rembourser les tests aux non vaccinés, même les moins chers  ==sauf a priori, le test prescrit par un médecin pour raison médicale (rdv programmé) qui lui est remboursé== cf rappel bas de page

Ne doit on pas y voir une volonté délibérée d’ostraciser les non vaccinés et les nasser pour les amener à la vaccination ?

Lisez l’article pour bien comprendre en détail. Je vous avoue avoir dû m’y reprendre à deux ou trois fois pour m’assurer d’avoir bien tout compris, car la situation est complexe sinon contradictoire ! Donc, perso, je m’en tiens à ce que je trouve être une position cohérente du Conseil d’Etat entre ses deux décisions :

- avril 2021 : maintien des restrictions sanitaires applicables aux vaccinés reconnus contaminants

- novembre 2021 : droit des aux non vaccinés au remboursement d’autotests leur permettant de prouver leur non contamination en l’absence de pass sanitaire délivré après vaccination

Faut il rappeler que les non vaccinés sont bel et bien restreints dans leur liberté quotidienne d'aller - venir, se distraire, aller au café, resto, musée, cinéma sans parler d’aller basiquement travailler, etc... sauf à recourir à un test permettant d’obtenir un pass sanitaire  =provisoire= valable 72h (et donc à renouveler) quand les vaccinés pourtant =de facto= contaminants ont un pass sanitaire valide … en attendant la 3ème dose (sic) !

Le Conseil d'Etat en réintégrant les auto-tests dans la grille des remboursements de la CPAM a donc pris une décision minimaliste mais équitable à l’égard des non vaccinés. Mais que nenni ! la CPAM ne voulait pas en entendre parler !  

Rappelons que pendant ce temps, le gouvernement et le Premier ministre n’ont rien de mieux à nous proposer que de nous tenir éloignés des hôpitaux et pour cause ! c’est là qu'est réunie l'une des plus fortes concentrations de personnels [soignants] vaccinés, y compris de force et "cohabitant" avec des patients  également =vaccinés= quand les non vaxx sont obligés de prouver leur non contamination par un test payant =remboursé sur prescription médicale= et tout ça pour courir le risque en venant à l'hôpital d'être contaminés, au choix, par les soignants ou d'autres patients vaccinés ! 

Qu’on ne me dise pas que nos autorités gouvernementales et en tête le PR et le PM n’ont pas pleinement CONSCIENCE de l'incohérence et gravité de cette situation !

A ce rythme-là, à quand le moment où ce gouvernement conditionnera aux non vaxx leur accès à l'hôpital et toute autre activité « ordinaire » à la seule détention régulière non plus d’un pass sanitaire mais d’un pass vaccinal délivré aux personnes ayant démontré un « schéma vaccinal complet » …. 3è dose incluse pour faire bonne mesure (re-sic) !

Et comptons sur nos journaleux dont Christian Barbier et avant lui en juin dernier Emmanuel Le Chypre pour menacer les non vaccinés d’aller les chercher entre deux policiers ou d’envoyer des « brigades » toquer à leur porte pour les convaincre de se faire vacciner et ce en dépit de la législation en France qui veut que l’obligation vaccinale soit interdite. Je vous renvoie à un mini résumé des dispositions légales qui interdisent cette obligation, voir bas de page

Et pour faire bonne mesure, je conclus avec un dernier article du courrier des stratèges intitulé « comment le Conseil d’Etat vient de miner le monopole de l’Assurance maladie »
https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/02/payant-comment-le-conseil-detat-vient-de-miner-le-monopole-de-lassurance-maladie/

En effet, la décision a priori favorable aux non vaccinés est tout de même une décision minimaliste au regard du recours qui avait été introduit par un panel d’associations contestant la décision gouvernementale du déremboursement des tests aux non vaccinés. Et je souligne à toutes fins utiles, dans l’article, la phrase suivante : ... les tests qui leur sont prescrits par un médecin ou pour avoir accès à des soins programmés à l’hôpital demeurent remboursés»
Oui, sauf que ….je suis sûre d’avoir lu au moins un tweet d’un twitto (que je qualifierais de « fiable ») ayant eu besoin d’un test PCR pour un examen médical, s’est vu refuser l’ordonnance par son médecin au motif qu’il n’est pas vacciné !! ce qui veut dire que même les médecins en perdent leur latin… médical !!

En résumé, nous marchons oui, mais sur la tête, ce qui devient de plus en plus inconfortable et même douloureux et démontre à quel point, nous vivons une situation grave où les décisions sont prises au coup par coup en fonction de l’évolution d’une situation particulière, perdant de vue la cohérence d’ensemble des décisions prises par l’Etat lequel ne joue même plus à faire semblant d’être cohérent et où on ne peut que constater la frilosité affligeante pour ne pas dire la couardise des institutions sensées simplement dire le droit pour faire équilibre avec la puissance du pouvoir exécutif qui s’arroge… tous les droits !

Nous vivons une gouvernance à courte vue ou plutôt il s'agit d'une opportunité, là encore, de modifier complètement le mode de gouvernance du pays sans qu’on nous laisse prendre conscience de là où on nous emmène? évidemment sans nous prévenir : c'est à dire le désengagement complet de l’Etat pour nous laisser nous « démerder » tout seuls …
voir ce lien https://www.jeanef.fr/444756162 qui pourrait vous intéresser pour mieux saisir ce que je veux dire et surtout ce qu’explique le Courrier des Stratèges dans ce dernier article.

màj 8.11.2021 : remise en place des autotests pour le pass sanitaire et =en vente libre en pharmacie= il semble donc que les zizanies CPAM - Conseil d'Etat aient été résolues. Restons vigilants !! 
https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2021/11/07/les-autotests-de-nouveau-valables-pour-le-pass-sanitaire 

12.11.2021 : j'ai trouvé un article bien fait et détaillé sur l'autotest. à lire pour faire un point récap sur le sujet, très utile dès lors que les zizanies survenues entre CPAM et Conseil d'Etat ont trouvé un terme. 
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2703769-autotest-covid-france-supervise-pharmacie-pass-sanitaire-prix-validite-vente/ 

Et enfin comme annoncé supra, l'obligation vaccinale interdite en France, voici les textes de référence :