COVID et SEPSIS : quel "rapport" ? ben justement....

5 octobre 2020 - mini actualisation 25.03.2021

Voilà un titre un peu énigmatique, car qui connaît le SEPSIS ? et quel est son lien ou le parallèle à faire avec le COVID. 

Point commun :
Les deux concernent des malades touchés à travers la planète.

Différence :
- le sujet COVID19 nous est servi matin, midi et soir jusqu'à l'écoeurement et le but inavouable de cette plandémie serait qu'on cherche à nous vacciner, nous pucer pour mieux nous fliquer et donc nous asservir.

- le sujet SEPSIS : très peu savent de quoi il s'agit sauf les personnes directement touchées, leur entourage et les milieux médicaux et hospitaliers qui gèrent la maladie et soignent les malades.

Ainsi, au hasard de mes effeuillages de vidéos sur youtube, j’ai pris connaissance de l'extrait d’un entretien que je vous livre 
https://www.youtube.com/watch?v=NjJ4gKDgSv8&t=116s 
La séquence figure dès les premières minutes au cours desquelles une intervenante dit que des recherches portant sur le traitement de la septicémie (SEPSIS) seraient au moins aussi indispensables que le COVID voire plus au regard du taux de mortalité de cette maladie à travers le monde.

Voici un document publié sur le site du ministère des solidarités et de la santé
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/journee-mondiale-contre-le-sepsis-remise-du-rapport-sepsis-tous-unis-contre-un

On nous explique que « en France, selon la société de réanimation de langue française, au moins =180 000= personnes, à tous les âges de la vie, seraient victimes d’un sepsis chaque année et parmi ces 180.000 personnes, on déplore 30.000 décès, on dit bien par an !

Et à l'échelle de la planète, le SEPSIS est la cause de environ =20%= de l'ensemble des décès ! Mais qui s'en soucie ?

Voici la définition qui nous est donnée de cette maladie :
C'est un état aigu de dysrégulation de la réponse de l’organisme à une infection (bactérienne, virale, fongique ou parasitaire) entrainant la perte de fonction des organes et un risque vital pour le patient. Lorsque cet état aigu est caractérisé par une défaillance circulatoire et une souffrance cellulaire majeure, le terme de choc septique est utilisé.

J’ai trouvé un article de le Parisien retraçant le parcours d’une maman ayant perdu son fils de 13 ans à cause de la septicémie ou SEPSIS
https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-apres-la-mort-de-son-fils-elle-fait-de-la-lutte-contre-le-sepsis-son-nouveau-combat-12-09-2020-8383419.php

Le SEPSIS avait fait l’objet d’un rapport préparé par le Professeur Djillali Annane, chef service réanimation et soins intensifs de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (92) et missionné par le Directeur Général de la santé, M. Jérôme Salomon, soi-même. Ce rapport intitulé «Tous unis contre un fléau méconnu» avait été rendu en septembre 2019.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sepsis_dgs_130919.pdf…

- et la Sénatrice Mme Catherine Deroche avait posé une question au Sénat le 23 juillet 2020  qui a finalement fait l'objet d'une réponse en décembre 2020, à lire à partir de ce lien actualisé :
http://www.senat.fr/questions/base/2020/qSEQ20071267S.html

Je note cette phrase dans la réponse :
"cette maladie (SEPSIS) est l'une des complications majeures de la covid-19", intéressant ! 

Je vous laisse lire tout cela et je retiens la conclusion de Mme Deroche : 

"En effet, le rapport date de septembre 2019, mais ce travail a été amplifié, et il est d'autant plus d'actualité à cause de l'épidémie que nous avons connue et que nous vivons encore.

Je souhaite en effet que ces préconisations puissent trouver très rapidement une issue pour traiter cette maladie, qui touche de nombreux patients et qui a des conséquences souvent dramatiques"

NDRL : ne doutons pas qu'au regard de l'actualité sanitaire COVIDesque, ce rapport et les suites à y donner seront suivies de près.

A noter que la date de remise du rapport du Pr Anane en septembre 2019 coïncide avec celle d'un autre rapport publié lui aussi en septembre 2019 et qui "prévoyait" une pandémie.

Je ne peux m'empêcher de trouver cette concomittance de date intéressante pour ces deux rapports dès lors qu'il s'avère que (cf supra) le SEPSIS est une des complications majeures du COVID19. 

Le 2ème rapport remis en septembre 2019 était intitulé "un monde en péril - rapport annuel sur l'état de préparation mondiale aux situations d'urgence sanitaire" du conseil mondial de suivi de la préparation ; voici le lien, version française. Mais ce rapport là concerne l'OMS

https://apps.who.int/gpmb/assets/annual_report/GPMB_Annual_Report_French.pdf

L'urgence signalée dans ce rapport était d'ailleurs telle qu'il a bien fallu organiser une "répétition générale" connue sous le nom de Event201 et placée sous l'égide

- du Forum de Davos,

- de la Fondation Bill et Melinda Gates, représentant l’OMS dont la fondation était déjà à l’époque 2ème contributeur après les USA et depuis la défection de ceux-ci, premier contributeur de l’OMS, rien de moins !  

- Enfin l’Université John Hopkins aux Etats Unis.

EVENT201 s’est tenu à New York en octobre 2019, on ne peut pas rater la « synchronicité » avec le début de l’épidémie en Chine à partir de novembre/décembre 2019, mais c’est mon complotisme invétéré qui reprend le dessus !  

https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/

Et pour sauver les apparences, on y a mis 1 lien en guise de disclaimer

https://www.centerforhealthsecurity.org/news/center-news/2020-01-24-Statement-of-Clarification-Event201.html

Pour dire en très résumé que c'était "juste" une prédiction et donc une simple coïncidence avec la survenue de l’épidémie en Chine. Le disclaimer publié =initialement= et modifié depuis disait plutôt "toute ressemblance avec une situation réelle serait fortuite", ma traduction approximative : foutage de gueule ? pardon, ça m’a échappé !

Revenons au scénario proposé lors de cet EVENT201, lien suivant

https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/scenario.html

Ce scénario fait toujours apparaître la « prévision » de 65 millions décès sur une période de 18mois à 2 ans, avant qu'un vaccin ne soit opérationnel, puis la maladie deviendrait une maladie infantile "endémique" donc vaccin obligatoire ?

Retenons que le scénario EVENT201 fait débuter l'épidémie au Brésil dans un élevage de porcs et sa propagation à travers le globe suit le sens des aiguilles d'une montre pour finir sa « course » en Chine. L'inverse s'est produit en « réalité » : parti de Chine le virus a terminé au Brésil : ç'aurait fait trop "vrai" sinon.

Restait à trouver à la bestiole virale des géniteurs, crédibles ou pas, c'était pas vraiment le sujet. « Ils » ont donc jeté leur dévolu sur un papa Pangolin et une maman Chauve-souris et après tout, à l'heure des chimères homme-animal (coucou Loi dite Bioéthique), on n'est plus à ça près.

Ce couple fort mal assorti aurait eu un coup de foudre lors d’une rencontre des plus fortuites, sur un marché aux animaux vivants établi à Wuhan, pensez donc le labo P4 qui s'y trouve aussi n’aurait pu accepter d’abriter des amours aussi… coupables !

Restait à la John Hopkins University à créer le "compteur" des victimes (contaminations et décès) au fil de la progression de l'hybride viral à travers la planète et ce fut fait très tôt.

Voici le lien si vous ne l’avez pas déjà consulté, il est mis à jour en (quasi) temps réel mais ne vous obnubilez non plus avec !!

https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Le décompte dépasse aujourd'hui (5 oct 2020) le million de décès à travers le monde mais de là à atteindre les 65M dans les 6 à 8 mois à venir pour respecter les délais « impartis »  (18 mois 2 ans) et annoncés dans le scénario de EVENT201, il va falloir s'accrocher mais on y croit ! il va bien falloir justifier l’obligation d’un vaccin pour assurer les rentes financières BigPharma en plus de nous asservir.

Voilà et maintenant qu'il est là l'animal il a fallu le baptiser parce que Sars Cov2 c’était pas très "sexy", il a donc été surnommé COVID19 ; ça "sonne" bien et tout bien réfléchi, parce que c’est  "fortuit" évidemment, ça donne : Certificate of Vaccination ID (identity) 19

1ère lettre de l'alphabet A = artificial - 9ème lettre I = intelligence donc artificial intelligence !

Il ne lui manquait donc que l'intelligence à la Bête.. pardon... au virus ! une artificielle fera l’affaire !

Tout cela en place, restait à envisager pour affronter la plandémie un minimum d'équipements médicaux, il faut avoir l'air sérieux quand on se prépare depuis si longtemps, rien ne peut être laissé au hasard, donc voilà, c’est en anglais et ce sont des prévisions de commandes d’équipements médicaux à fournir aux pays potentiellement concernés par « une » pandémie, notez l'année 2018.

https://wits.worldbank.org/trade/comtrade/en/country/ALL/year/2018/tradeflow/Imports/partner/WLD/nomen/h5/product/902780

nb : mais alors à se demander comment avec une telle anticipation (depuis 2018) la France a pu connaître un tel « bordel » organisationnel au printemps 2020 !!

Et que « en même temps » ou presque : synchronicité et total hasard conjugués évidemment, on classe dès décembre 2019 en France la chloroquine en substance vénéneuse… zut ! c’est vraiment trop bête, surtout quand des experts scientifiques et pas des moindres nous disent que c’est efficace si c’est prescrit correctement pour faire battre le virus en retraite ! mais ça ça « marche » ailleurs sauf en France, c'est notre fameuse "exception" quelque chose qui doit jouer là aussi !

Voilà, la suite vous la connaissez dans les grandes lignes et pendant ce temps des empêcheurs de tourner en rond : David Icke, London Real TV (Brian Rose) Shaun Attwood, Alexis Cossette ou Silvano Trotta pour ne citer qu’eux (pardon pour les autres) cherchent toujours à faire tomber le masque à ceux qui ont mis en scène et orchestré cette mascarade et bien sûr les empêcheurs de manipuler en rond sont traités de complotistes !

On a compris aussi que les merdias aux ordres obéissent au doigt et...en même temps... à l’œil à ceux qui les nourrissent !

Tout cela est un peu long mais l’idée était aussi de mettre un coup de projecteur sur la septicémie dont on ne parle pas assez et toute cette histoire démontre si c’est utile que nos zélites ont des priorités qui n’ont de sanitaire que le vernis qu’elles veulent bien y mettre.