COVID notre famille et nos enfants

COVID notre famille et nos enfants

2 août 2020 mise à jour 14 août 2020 (vote en cours de la loi dite Bioéthique)


La question du COVID a surtout concerné jusqu’à récemment les adultes et plus encore les personnes âgées, faisant écrire au Gouvernement dans un tweet du 29 juillet 2020 : 
« 9 pers sur 10 décédées du COVID étaient âgées de plus de 65 ans » ce constat l'amène à conseiller : « si on aime ses proches, on ne s’en approche pas », la formule « sonne bien » n'est-ce pas ? 

Voici un graphique confirmant la thèse gouvernementale : les plus âgés sont les plus touchés par le virus.

https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/

Je rappelle qu'au cours de la période du confinement M. Blanquer, ministre de l’Education, a évoqué le Big Brother éducatif pour mieux en écarter la probabilité tout en soulignant l’utilité de « vacances apprenantes ». Voici sa déclaration :

« Je suis de plus en plus favorable à une vision où l’emploi du temps de l’enfant serait vu pas seulement sur les heures de cours, mais un petit peu sur ce qui se passe dans sa vie le mercredi et le week-end, sans arriver à un big brother éducatif »

Voici le lien pour retrouver le contexte de cette « histoire » de Big Brother éducatif et ministériel.

https://www.anguillesousroche.com/education/vers-un-big-brother-educatif/

Et voilà maintenant qu’on nous sort de « derrière les fagots » une idée selon laquelle les jeunes enfants pourraient (conditionnel) être extrêmement contagieux, article du Figaro qui a le bon goût d'émettre des réserves : instiller le doute suppose de le faire avec un art consommé de la manipulation.

https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-les-jeunes-enfants-pourraient-etre-extremement-contagieux-20200731

Le ver covidesque étant dans le fruit, le journal le Parisien donne la parole à un « infectiologue ». Tout le monde a remarqué qu'il se trouve toujours de « bonnes âmes » pour relayer le message gouvernemental qui préconise donc, vu la prétendue contagiosité des enfants, de « les laisser se contaminer entre eux » 

https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-le-pr-caumes-se-demande-s-il-ne-faut-pas-laisser-les-jeunes-se-contaminer-entre-eux-01-08-2020-8362149.php

Que penser de l'impact d'une telle "réflexion" sur une opinion publique chauffée à blanc par des mesures et autres déclarations aussi intempestives que contradictoires.

Ne reste plus qu'à laisser les enfants se contaminer entre eux tout en protégeant les adultes. Les personnes âgées ont déjà eu droit à leur traitement de faveur pendant le confinement : isolées dans leurs EHPAD et soumises à un régime spécial mitonné au Rivotril !

REste à s’occuper du sort des plus jeunes en les séparant des adultes alors que pour autant qu’on nous le prouve, ils n’ont guère contaminé leurs parents plus que nécessaire lors du confinement « tous ensemble » sinon les stats auxquelles se réfère Gouvernement.fr dans son tweet du 29 juillet aurait dû faire apparaître un taux conséquent de (jeunes) parents contaminés par leurs (très) jeunes enfants, ou j’ai pas tout suivi ?

J’en viens maintenant à un article publié dans le Courrier international du 15 mars 2020 (1er jour de confinement en France). L'article commence ainsi :

"Une maison où résident les enfants de façon permanente, des parents qui y vivent à temps partiel. C’est le principe du “nesting”, un mode d’organisation (ndrl : allemand) qui permet aux couples divorcés de voir leurs enfants régulièrement sans passer par la garde alternée."

Ainsi papa et maman, divorcés, rejoignent en alternance leurs enfants lesquels résident dans un logement qu'eux seuls occupent en permanence. L’article n’est traduit que partiellement de l’allemand et ne permet donc pas de savoir dans quelles conditions précises ce logement occupé par les seuls enfants est géré et par qui ? mais on peut s’interroger. Voici le lien de l’article

https://www.courrierinternational.com/article/divorce-avec-le-nesting-les-enfants-restent-au-nid-les-parents-sy-posent-en-alternance?fbclid=IwAR1fcCR7aTXlaeGjJZEKnXUyVyonkPa3Vigh09bOtyzzcSgTiju6AhVC03o

Maintenant, gardons en tête que nos z'élites ont décidé de la distanciation dite sociale et le temps passant devrons nous subir la distanciation familiale ? on a commencé par cibler les plus « vieux », on s'en prend maintenant aux plus jeunes, fragilisant et isolant par déduction tous les autres adultes et parents, jeunes ou moins jeunes.

Rappelons la stratégie du choc :

Submerger les parents par le confinement, l'école des enfants, le télétravail, le stress de l’épidémie, la perspective d’une reprise du travail dans des conditions stressantes et mal définies : masques, tests de dépistage à grand coups d’écouvillons dans le nez, vaccins à venir sans parler du flicage numérique institutionnalisé le tout dans un contexte économique et social très inquiétant.

On met la tête des parents sous l'eau puis on leur propose de se séparer de leurs enfants sous couvert d’excuse…sanitaire : COVID oblige !

Ne restera plus qu’à imposer un lieu de vie réservé aux enfants, une période limitée à une quarantaine sanitaire devrait faire l'affaire, il sera toujours temps de la proroger.

Rappelons que les états d’urgence sécuritaire et sanitaire sont passés dans la loi courante, va t il suffire d'une ordonnance pour contraindre les parents à se séparer de leurs enfants pour en confier la garde à l’Etat et ces parents réaliseront trop tard que l'autorité parentale leur échappe parce que si biologiquement les enfants sont les leurs la loi bioéthique étant passée par là dorénavant "la parentalité est un fait social et non biologique" et les enfants peuvent être « utilement »  confiés à l'Etat, ce sera la version 21è siècle des "pupilles de la Nation" et je doute que les pupilles de la Nation des siècles passés en aient été heureux. Pas sûr que ceux de ce XXIè siècle le soient davantage si le lien familial est rompu.

Voici le lien vers le site de l’Assemblée nationale vous retrouverez cette référence à la « parentalité sociale et non plus biologique ". A partir de ce lien, n'hésitez pas à trouver d’autres « perles » et surtout signalez les !!

 http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/2658/CSBIOETH/1148

Il suffit donc de trouver un prétexte : sanitaire, familial (divorce) etc... parions que l’imagination gouvernementale ne fera pas défaut, pour placer les enfants dans un ailleurs collectif et éducatif conçu comme une sorte de "pépinière" d'enfants les dissociant plus ou moins rapidement de leurs parents et éliminant à terme la cellule familiale qui a toujours été le fondement de notre humanité, pour réussir à avoir la main mise sur nos enfants et sur leur cerveau pour les formater et leur implanter « librement » puces et autres nanotechnologies de nature à les… « augmenter ». 

Doit-on en déduire que pour faire cela ces "gens-là" ne sont plus humains ?

Pour comprendre lire notamment Attali et/ou (re)voir des films dits de science fiction tel que Gattaca mais aussi le film sorti au cinéma ces dernières années Divergente 1, 2 et 3.

La Divergente est celle, avec d'autres jeunes gens, qui fait face justement à ceux qui ont mis l'humanité sous contrôle. Beaucoup de films sortis ces dernières années ont été interprétés comme de la science fiction or c’est l'avenir qu'on nous prépare et qu'on nous a laissés entrevoir au compte-gouttes sans qu’il nous soit permis de faire le lien avec ce que nous vivions au temps présent.

1. On nous met dans un contexte Huxley et Orwell http://www.jeanef.fr/444666285
2. On nous prépare à l'ère techno-humaniste http://www.jeanef.fr/444756162 

Quel rapport me direz vous ?! tout ! la stratégie du choc, la mise en place d'une nouvelle organisation, le monde de Huxley et Orwell : déshumaniser l'humain puis le robotiser sinon l’IA nous supplantera. Il est bon de rappeler ce que COVID19 veut dire :

Certificate of vaccination 19 – 1ère lettre de l’alphabet : A pour artificial – 9è lettre de l’alphabet : I pour intelligence – intelligence artificielle. Cela ne va-t-il pas dans le sens d’un futur robotisé, artificialisé, transhumanisé ? je pose la question……

Il faut maintenant et urgemment faire passer à l’humain l'envie de s'occuper de ses propres enfants en commençant par lui retirer l'autorité parentale au motif que le lien biologique est supplanté par le fait social !!!

Il est temps que les gens se réveillent et ne comptent pas sur la classe politique pour mettre un terme aux projets en cours, pourquoi ? parce qu'ils sont déjà au courant mais n'ont pas, pour des raisons qui m'échappent l'envie, le courage de le dénoncer. pourquoi ? c’est à eux de répondre, pas à moi.

Ainsi, COVID19 vient beaucoup trop à point nommé dans cette mise à sac de nos modes de vie et de fonctionnement pour nous contenter de savoir que l'origine en serait une chauve souris et un pangolin cachés dans le labo P4 de Wuhan avant de s'en échapper.