Corentin Leduc aventurier écrivain en devenir

Corentin Leduc est un jeune aventurier et un jeune écrivain.

Le hasard m’a fait le rencontrer alors qu'il était assis là, à quelques mètres de moi, près de l’entrée de la librairie où je me trouvais. Il m'a donné l'impression d'un écolier très sage, installé à une petite table, presque soucieux de ne pas déranger, j’ai d’abord pensé qu’il effectuait peut-être un inventaire pour le compte de la librairie.

Je suis passée devant lui et j’ai remarqué qu’il y avait plusieurs exemplaires d’un petit livre à la couverture colorée dont le titre était « Isak, plume de coucou.. Tome 1 » .

Tiens donc ! qu’est-ce ? j’ai hésité et alors que je m’éloignais, je suis revenue sur mes pas et j’ai compris qu’en fait il dédicaçait son livre.

Nous avons échangé quelques mots et je suis restée un moment à parler avec lui.

Il a évoqué son passé, un peu court si on considère qu’il n’a que 27 ans, mais finalement déjà assez occupé pour donner lieu à l’écriture d’un premier livre.

Son futur se constitue d’un possible voyage vers Bornéo en Indonésie, pour rejoindre pour quelques temps l’association Kalaweit, parrainée (pardon marrainée) par Muriel Robin. Cette association est dédiée à la sauvegarde des gibbons et de leur habitat en danger (pour en savoir plus www.kalaweit.org).

Dans l’immédiat, Corentin Leduc propose une « soirée évasion » prévue à Ligné (44), ce vendredi 18 mai (salle des acacias, sessions à 16h et 20h – on peut réserver : 0683264300). Il y présentera le film d’un voyage effectué sur la Loire ; il présentera aussi des canoës en bois locaux qu’il confectionne lui-même ou encore un autre projet d’expédition vers le nord de l’Europe (voir lien article de presse).

On peut aussi consulter son blog (voir lien ci-dessous), il faut s’inscrire.

Corentin Leduc a souffert de dyslexie et n’a pu trouver facilement sa place à l’école, au point de courir chaque fois qu’il le pouvait se réfugier dans la cabane au fond du jardin de ses parents qui l’ont laissé faire. Cette cabane est devenue son petit atelier-royaume où il a confectionné lui-même ses premières inventions (navigation/transport : canoë ; vélo…), à partir de bric et de broc et surtout à partir du bois prélevé avec beaucoup de respect sur le stock disponible de Dame Nature portée par Terre Mère.

Corentin Leduc est infiniment respectueux de la nature : végétaux et bien sûr animaux.

De ses premières aventures à domicile, dans la cabane au fond du jardin, il a eu envie d’élargir son horizon pour courir le vaste monde, enfin pas tout à fait, à chaque jour suffit sa peine.

Il m’a raconté notamment une première expérience qu’il a faite en parcourant la campagne nantaise, à pied, sur une distance de 70km, avec une unique bouteille d’eau. A lui de se débrouiller pour se nourrir selon ce que Dame Nature lui offrirait ou toute autre opportunité en cours de route. Il a souffert mais a accompli son périple. Il ne m’a pas précisé mais peut-être est-ce au cours de cette expérience de « survie » qu’il a ingurgité sa première limace (oui, oui) très protéiné selon lui.. expérience renouvelée (ou relatée) dans son livre consacré à son expérience de voyage à travers l’Ecosse.

Cette expérience écossaise est l’objet de son livre « plume de coucou ».

Il l’avait donc préparée « dans les grandes lignes » surtout pour répondre à l’inquiétude de ses parents attentifs, bienveillants et, c'est bien normal, un peu soucieux du bien-être du benjamin de leur progéniture.

Et le voilà donc parti à l’assaut de la belle Ecosse, du moins sur une portion de trajet qu’il avait délimitée et prévue pour un parcours d’un mois, avec pour bagage son sac à dos contenant ce qui était nécessaire pour survivre, davantage que pour vivre et l’obligeant au fil de sa progression à trouver chaque jour un nouvel endroit pour poser sa tente, s’abriter et mieux encore se mettre au sec, ce qui en Ecosse, Corentin l’a découvert, peut être une gageure ! il faut aussi pouvoir dormir avec un confort minimum, malgré le froid et la pluie, et consolider les maigres provisions alimentaires. Le tout agrémenté de mésaventures liées en particulier à la méconnaissance du « terrain » écossais ; mésaventures toutefois adoucies par des rencontres dont une un peu mystérieuse.

Et bien sûr, comme pour tout voyage, et a fortiori préparé « dans les grandes lignes », Corentin a expérimenté quelques (més)aventures qu’il raconte dans son livre et qui m’ont fait sourire et même rire. J’ai ri de constater sa naïveté, sa simplicité, sa façon de prendre les choses simplement et de les vivre quand et comme elles se présentent.

Corentin est un jeune homme sincère, attachant, très soucieux de la nature et profondément conscient de la nécessité impérative de la protéger. Nous avons tendance à l’oublier mais la Nature est notre environnement naturel et principal et qu’en faisons-nous ? on la détruit chaque jour un peu plus, inconscients du mal que nous nous faisons à nous-mêmes. Remplacer la nature par de la brique ou du ciment n’est pas une solution. Certes, les choses évoluent mais tant de choses restent à faire ! et de cela Corentin en est convaincu.

Je vous laisse découvrir son livre (disponible à la FNAC, entre autres)

https://www.fnac.com/livre-numerique/a10638299/Corentin-Leduc-Isak-Plume-de-coucou?omnsearchpos=1#FORMAT=ePub#ficheResume

Ce que je retiens de ce livre :

- il est à mi-chemin entre le récit d’une aventure et un livre de contes

- c'est le récit d’un aventure intérieure. On perçoit d'ailleurs, au fil de la lecture, son évolution, on le voit réaliser les risques qu’il prend et les enseignements qu’il en tire

- on peut en recommander la lecture aux enfants (dès 10-12 ans), aux  ados bien sûr, sans oublier les adultes et notamment ceux qui ont gardé leur âme d’enfant ou qui savent pouvoir la retrouver sans trop chercher.

Nul doute que Corentin Leduc saura nous écrire d’autres livres (tomes 2, 3…) pour nous conter ses aventures, mésaventures et expériences tout en nous faisant partager ses émotions, ses peurs, et son évolution intérieure.

Souhaitons-lui donc bonne chance et plein de beaux projets ainsi qu’une pleine et belle réalisation intérieure, but ultime de sa vie et ses voyages !

ps : et naturellement je vous laisse découvrir d'où vient la plume de coucou 🙂

 

Et si vous avez envie de financer ses projets, voici le lien (merci d'avance pour lui !)

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/expedition-la-ou-le-vent-me-portera

Son blog :

http://corentin-auteur-et-aventurier.over-blog.com

sa page Facebook :

https://www.facebook.com/search/top/?q=corentin%20leduc%20auteur%20et%20aventurier

Articles de presse qui lui sont dédiés

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/corentin-leduc-laventurier-de-la-loire-4519085

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/ligne-44850/corentin-leduc-auteur-et-aventurier-5121777

http://www.presseocean.fr/actualite/ligne-corentin-aventurier-engage-partira-le-3-juin-pour-l-europe-du-nord-16-05-2018-271355